De la pâte de coing, quelques pierres et un film!

Cette semaine, il y eu un film au cinéma qui va droit au cœur. Des paroles qui rappellent l’importance de profiter de chaque moment avec ceux que l’on aime, de savoir reconnaître le bonheur là où il est et de profiter de chaque minute qui passe.

Cette semaine, il  y a eu toutes les pierres de la cour que Violette a ramassé chaque jour à la récréation, et qu’elle garde soigneusement dans les poches de son manteau pour m’offrir le soir quand je vais la chercher.

Il y a eu aussi la pâte de coing maison réalisée par mes soins! J’ai décidé de me replonger dans les saveurs de mon enfance et de les faire découvrir à Violette et Léon. Quand j’étais petite, je mangeais chaque année de la pâte de coing préparée par mes grands parents. Celle achetée en magasin est loin d’avoir le bon goût de celle que je mangeais durant mon enfance. Alors quand je me suis retrouvée, chez mon primeur, face à face avec les derniers coings de la saison, je me suis dit que c’était le moment pour en réaliser.  Je me suis lancée dans cette préparation en me disant que c’était une douceur idéale pour les fêtes de fin d’année et une idée parfaite pour le goûter de Léon que je dois apporter tous les jours à la crèche!

J’ai pris la recette sur papilles et pupilles:

Lavez les fruits. Retirez le cœur et les pépins et mettez-les dans une mousseline. Coupez les fruits en quartiers sans les peler. Vous aurez besoin d’un bon couteau ou d’un amoureux prêt à vous aider pour couper vos coings car c’est sûrement la partie la plus difficile de la recette!

Mettez 1,5 litre l’eau à bouillir. Quand l’eau est à ébullition, mettez-y les morceaux de coings, la mousseline (avec pépins + trognons) et laissez cuire 20-25 minutes jusqu’à ce que le fruit soit tendre.

Égouttez, enlevez le sachet et mixez finement le coing. Pesez, et rajoutez l’équivalent du poids de purée en sucre  (environ 1 kg). Mettez ce mélange purée de coings et sucre dans une sauteuse, ajoutez une gousse de vanille fendue en deux et faites cuire à feu doux en remuant régulièrement jusqu’à ce que les bords de la préparation se détachent facilement. La cuisson dure environ 25 minutes.

Étalez la pâte dans des petits moules. Laissez sécher plusieurs jours avant de couper la pâte.

Je vous souhaite une bonne fin de semaine! Je vous embrasse,

Marie…

Ps: Je vous conseille le film Et les mistrals gagnants, il sort le 1er février au cinéma mais tourne en avant-première dans plusieurs salles en France.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s