Teinture végétale et feuilles frappées

Cette semaine, je me suis lancée dans une impression végétale, une sorte de décalcomanie avec des feuilles d’arbres. Ayant fait des études de stylisme, j’ai retrouvé cette technique dans un des mes livres. J’ai tout de suite pensé que c’était une super activité à faire avec les enfants!

Je vous raconte alors tout pour estamper de jolies feuilles sur vos tissus! J’ai réalisé deux petits coussins avec mon tissu, mais vous pouvez tout aussi bien faire une belle nappe, des serviettes, un petit herbier ou un cadre.

Sachez tout d’abord que cette méthode ne fonctionne pas avec toutes les feuilles. Seules les feuilles qui ont beaucoup de tanins laisseront leur empreinte.
Plus la plante est riche en tanin, plus l’empreinte sera forte.  J’ai utilisé, après plusieurs tests, des feuilles de sauge que l’on avait sur le balcon et des feuilles de mûriers que j’ai trouvé dans la cour de l’école de Violette ! Les feuilles de châtaigniers, de chênes fonctionnent aussi très bien! Et il semblerait que celles de rosiers marchent également!

Il est préférable dans un premier temps de laver votre tissu pour enlever les apprêts qui empêcheraient à la feuille de s’imprimer comme il faut.

Pour réaliser votre impression végétale, vous avez besoin :

  • De feuilles d’arbres
  • D’une planche en bois ou un grand morceau de carton( attention la planche risque de se tâcher …)
  • d’un litre d’eau ( il vaut mieux utiliser de l’eau de pluie, l’eau du robinet ne convient absolument pas aux teintures car son traitement empêche la teinture de prendre). J’ai utilisé, pour ma part, de l’eau en bouteille.
  • Du tissu (prenez un tissu fin comme du lin ou un coton)
  • Une grosse pincée de sulfate de fer, trouvé ici ( pour faire tenir votre teinture)
  • D’un maillet

Sur une planche en bois, positionnez vos feuilles, dessous vers le haut. Mettez votre tissu sur la feuille. Mettez des poids sur le tissu pour éviter qu’il bouge et fixez une extrémité du tissu avec un gros scotch. Puis, avec le maillet, frappez la feuille à travers le tissu sur toute sa surface (commencez par la tige et les nervures). En martelant la feuille, les tanins s’imprègnent dans le tissu pour en laisser l’empreinte.
Plus la plante est riche en tanin plus l’empreinte sera forte.  Cette opération demande un peu de patience car on doit faire attention à ne pas faire bouger le tissu et à frapper toute la surface de la feuille.

Renouvelez cette opération avec les autres feuilles. J’ai procédé en disposant les feuilles au fur et à mesure. Une fois terminé, laissez sécher le tissu. Quand le tissu est sec, brossez-le afin qu’il ne reste pas de débris végétaux.

Préparez le bain de sulfate de fer: un litre d’eau pour une grosse pincée de sulfate. Mélangez bien pour que le sulfate de fer soit complètement dissous. Puis trempez le tissu dan ce bain. Le vert vire au vert foncé. Sortez le tissu au bout de quelques secondes. L’impression noircira encore au contact de l’air.

Lavez et rincez le tissu sous l’eau courante. Cette étape est importante pour que votre tissu ne soit pas tâché. Laissez sécher le tissu. Une fois fixée et lavée, l’impression est très solide et ne craint pas les lavages!

Alors, vous avez aimé?

Je vous embrasse,

A très bientôt!

Marie…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s